Escale forcée à Brest: Une enquête du capitaine Maxime Moreau par Stéphane Jaffrézic

Escale forcée à Brest: Une enquête du capitaine Maxime Moreau

Titre de livre: Escale forcée à Brest: Une enquête du capitaine Maxime Moreau

Éditeur: Editions Alain Bargain

Auteur: Stéphane Jaffrézic


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Stéphane Jaffrézic avec Escale forcée à Brest: Une enquête du capitaine Maxime Moreau

Livres connexes

Navire au sec, armateur à l’eau…

Victime d'une avarie dans le rail d'Ouessant, un cargo est détourné vers Brest. Lors de la mise au sec du navire, les employés repèrent un cadavre qui s'avère être celui de l'armateur.
C'est l'occasion pour le capitaine Maxime Moreau, fraîchement entré dans les rangs de la PJ, de démontrer que sa réputation n'est pas usurpée. Très rapidement, des pistes semblent se dégager : les suspects ont, en effet, de réels mobiles d'en vouloir à la victime. Mais la duplicité humaine sait bien souvent profiter des apparences. Au capitaine d'en déchirer le voile, tout en luttant pied à pied contre les rivalités au sein de sa nouvelle équipe.

Le capitaine Maxime Moreau se lance dans une enquête passionnante au port de Brest.

EXTRAIT

Je suis un homme d’action. De rester sagement assis à écouter des conversations téléphoniques finit vite par me saturer. C’était bien la peine de sauter au plafond en apprenant ma mutation à la PJ si je suis cantonné à un emploi de scribouillard ! En milieu de matinée, me vient l’envie de me dégourdir les jambes. La pluie s’est arrêtée de tomber, mais par la fenêtre fermée qui tremble sous les coups de boutoir du vent, le ciel d’un gris noirâtre est synonyme d’une averse imminente. Résigné, je retourne m’asseoir. Consultant le Rescom alimenté par de nouveaux faits divers, j’apprends que des teufeurs ont installé leur sono dans un champ près de Quimperlé et que deux chasseurs en sont venus aux mains du côté de Carhaix. Encore heureux qu’ils aient posé les fusils avant de se bastonner ! Étanche au bruit de la circulation, je me remets au travail.
Occupé à transcrire une conversation entre deux toxicos, je suis sorti de ma concentration par une suite de notes aigrelettes. Il me faut deux à trois secondes pour réaliser qu’elles proviennent du portable que l’on m’a confié hier vers quinze heures, quand j’ai endossé pour une semaine la responsabilité d’officier de police judiciaire de permanence. C’est, paraît-il, assez rare qu’il sonne…
— Allô.
— Bonjour capitaine Moreau. Ici le procureur Colinet. J’ai appris votre affectation à la PJ. Félicitations.
— Merci Monsieur le procureur.
— Je vous en prie, c’était parfaitement mérité. Votre dossier plaidait en votre faveur. Mais laissons là ces ronds de jambes. Battez le rappel de vos troupes et foncez me rejoindre à Brest, sur le port de commerce. On vient de découvrir un corps, et le décès n’a rien de naturel.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

Editions Bargain, le succès du polar breton. – Ouest France

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né à Concarneau en 1964, Stéphane Jaffrézic habite et travaille à Quimper. Il nous présente ici un huitième roman policier dont l'intrigue a pour cadre le Finistère-Nord. Cet auteur a également publié dans la collection Pol-Art plusieurs ouvrages.