Le raisin coule à Lesneven: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense) par Michel Courat

Le raisin coule à Lesneven: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Titre de livre: Le raisin coule à Lesneven: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Éditeur: Editions Alain Bargain

Auteur: Michel Courat


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Michel Courat avec Le raisin coule à Lesneven: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Livres connexes

Plusieurs morts et une énigme pour un polar breton décapant !

De Ploudamézeau à Plouguerneau, de Lesneven à Landéda, les morts se succèdent. Trois personnes mortes étranglées, en trois jours.
En plein mois de juillet, cela fait désordre, et la panique s’installe. Les gendarmes pataugent, c’est donc à Laure Saint-Donge, dite LSD, en week-end sur la Côte des Légendes, que revient la lourde charge de résoudre l’énigme.

Une enquête éprouvante pour Laure qui va voir resurgir les fantômes de son passé...

EXTRAIT

Monsieur Delmas, avec peine, fait taire sa chienne et s’approche de la masse recroquevillée sur elle-même, tel un foetus dans le ventre de sa mère.
Sa première réaction c’est de penser que l’homme gisant sur le sol est simplement sérieusement “coinché”, comme on dit en Bretagne. Autrement dit qu’il peut faire exploser un éthylomètre à quinze pas. Une impression partagée par sa femme. Ils ont beau s’adresser d’une voix forte à l’ivrogne en phase de récupération – pensent-ils – rien n’y fait. Alors, courageusement, mais d’un geste hésitant quand même, Julien se penche sur le poivrot inerte et essaye de sentir son pouls en tâtant la carotide, comme dans tout bon feuilleton policier qui se respecte. Les deux côtés du cou y passent avant qu’il se relève, le visage aussi blanc qu’un clown du même nom ayant passé ses vacances dans le métro. Il se tourne vers sa femme et murmure à son intention :
— Merde, je crois bien qu’il est mort !
Une nouvelle qui remplit de joie Angela, ravie qu’on ait prêté attention à sa découverte et donc rendu hommage à son flair. Du coup, elle lance deux jappements pour marquer son contentement.
Le faux poivrot, mais le vrai mort, ne s’en offusque pas.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Éditions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France

À PROPOS DE L'AUTEUR

Si, pour des raisons professionnelles, Michel Courat vit actuellement en Belgique, après 9 ans passés en Angleterre, ce vétérinaire a laissé son cœur dans le Trégor. Amoureux de Locquirec depuis toujours, il y a exercé pendant des années avant de partir s'occuper de protection animale à l'étranger. Mais il revient dans "sa" Bretagne aussi souvent que possible, et c'est là qu'il a écrit Ça meurt sec à Locquirec, son premier roman policier.
Auparavant, il a déjà publié trois ouvrages humoristiques : Gare aux Morilles (1998), La Brise de la Pastille (2000), et Mots pour rire (2001).