Morlaix Terminus !: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense) par Michel Courat

Morlaix Terminus !: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Titre de livre: Morlaix Terminus !: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Éditeur: Editions Alain Bargain

Auteur: Michel Courat


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Michel Courat avec Morlaix Terminus !: Un enquête de Laure Saint-Donge (Enquêtes & Suspense)

Livres connexes

Un voyage mouvementé à travers la Bretagne...

Un train passant sur le viaduc, quoi de plus banal pour les Morlaisiens. Mais, ce soir-là, des passagers inattendus et très mal intentionnés se sont invités à bord, transformant un paisible voyage en un cauchemar ferroviaire. Morlaix ! Terminus ! Ou plutôt T.E.R.minus ! Une dramatique à suspense va se jouer sur le viaduc, une pièce en deux actes avec le RAID et le GIGN dans les rôles principaux. Avec aussi, bien sûr, Laure Saint-Donge, la “belle” LSD, au cœur d’une aventure qui va l’emmener de Lanmeur à Carantec, en passant par Plouigneau et Locquénolé…

Dans ce thriller régional, c'est une nouvelle enquête remplie de rebondissements qui attend Laure Saint-Donge !

EXTRAIT

— Qui est là ?
— Gendarmerie Nationale. Est-ce que nous pouvons entrer ? C’est à propos de votre mari.
La première réaction devrait être d’ouvrir immédiatement et de dire d’une voix angoissée :
— Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ?
Chantal Martin, elle, montre moins d’empressement. Non qu’elle ne s’intéresse pas à son mari, loin de là, mais son assiduité à regarder les histoires policières à la télévision l’incite à la méfiance. « Peut-être s’agit-il d’un stratagème pour entrer dans la maison… », pense-t-elle. « Et si ce n’était pas des gendarmes ? » Deux interrogations d’importance qui la poussent à demander :
— Qu’est-ce qui me prouve que vous êtes vraiment gendarmes ? Vous avez une carte ?
Bonne question qui entraîne une réponse on ne peut plus logique :
— Bien sûr que nous sommes gendarmes ! Dès que vous aurez ouvert la porte, vous verrez nos uniformes et nous vous montrerons notre carte.
Malgré cette phrase a priori rassurante, la jeune femme s’est glissée sans bruit vers la fenêtre du salon plongé dans une quasi-obscurité, avec seulement l’écran du poste comme source de lumière. Ce qu’elle voit à travers le voilage ne l’avance pas beaucoup. Impossible de visualiser qui se tient derrière la porte. Impossible aussi d’apercevoir une voiture ou une camionnette de la gendarmerie.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Editions Bargain, le succès du polar breton. - Ouest France

À PROPOS DE L'AUTEUR

Si, pour des raisons professionnelles, Michel Courat vit actuellement en Belgique, après 9 ans passés en Angleterre, ce vétérinaire a laissé son cœur dans le Trégor. Amoureux de Locquirec depuis toujours, il y a exercé pendant des années avant de partir s'occuper de protection animale à l'étranger. Mais il revient dans "sa" Bretagne aussi souvent que possible, et c'est là qu'il a écrit Ça meurt sec à Locquirec, son premier roman policier.
Auparavant, il a déjà publié trois ouvrages humoristiques : Gare aux Morilles (1998), La Brise de la Pastille (2000), et Mots pour rire (2001).